Italie

S.E. M. Silvio Berlusconi, Président du Conseil

23 septembre 2009 (64e session)

Italy
Statement Summary: 

M. SILVIO BERLUSCONI, Premier Ministre de l’Italie, est d’abord revenu sur les décisions prises par le Sommet du G-8 à L’Aquila concernant la régulation des milieux bancaires et des marchés financiers, les négociations commerciales du Cycle de Doha, la lutte contre les changements climatiques, le développement agricole, et le combat contre la spéculation dans les marchés de l’énergie, des matières premières et des produits alimentaires.  La crise de laquelle le monde émerge, a-t-il dit, exige de s’interroger sur les questions de gouvernance.  Avec le G-20, a-t-il estimé, il faut s’attaquer à la gouvernance de l’économie mondiale et ouvrir la porte à tous ceux qui veulent contribuer à ces efforts.

Ces efforts doivent tenir compte du rôle de l’ONU, en particulier de son organe le plus universel, l’Assemblée générale, a insisté le Premier Ministre.  Il faut aussi réformer le Conseil de sécurité, a-t-il convenu, tout en appelant à la prudence.  L’ajout de nouveaux membres permanents ne fera que renforcer le sentiment d’exclusion des pays qui contribuent activement à la paix et à la sécurité internationales et de ceux qui pourraient assumer plus de responsabilités dans le futur.


Source

Déclaration

Sessions précédentes

  • S.E. M. Giuseppe Conte
    Président du Conseil
  • S.E. M. Paolo Gentiloni
    Président du Conseil
  • S.E. M. Matteo Renzi
    Président du Conseil
  • S.E. M. Matteo Renzi
    Premier Ministre
  • S.E. M. Matteo RENZI
    Premier Ministre
  • S.E. M. Enrico Letta
    Premier Ministre
  • S.E. M. Mario Monti
    Premier Ministre
  • S.E. M. Franco Frattini
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Franco Frattini
    Ministre des affaires étrangères