Guinée Bissau

S.E. M. Carlos Gomes Junior, Premier Ministre

26 septembre 2009 (64e session)

Guinea-Bissau
Statement Summary: 

M. CARLOS GOMES, Premier Ministre de la Guinée-Bissau, a indiqué que son pays avait restauré la normalité constitutionnelle six mois après la crise qui a été provoquée par l’assassinat du Président de la République.  Il a précisé que le nouveau Président, M. Malan Bacai Sanha, venait d’être installé aux termes d’élections libres, justes et transparentes, comme en ont témoigné les observateurs internationaux.  Il a précisé que le parti au pouvoir, le PAIGC, a créé les conditions de mise en œuvre des réformes pressantes dont le pays a besoin en particulier la réforme de l’administration publique, en mettant un accent particulier sur le secteur de la défense et de la sécurité, ainsi que sur les finances publiques, la décentralisation et la modernisation des appareils de l’État.  Il a remercié l’Union européenne et les pays membres de la CPLC pour le soutien apporté durant la crise qu’a connue son pays.  Il a mentionné le travail de la Commission d’enquête chargée de faire la lumière sur l’assassinat du Président et d’en traduire les auteurs en justice. 

Le Premier Ministre a indiqué que son pays venait de conclure l’évaluation de sa Stratégie nationale de réduction de la pauvreté, ce qui a permis de prendre conscience de la nécessité de renforcer son action sur tous les axes.  Cet examen, a-t-il ajouté, nous a permis de nous rendre compte de la priorité à accorder au développement du secteur de l’énergie.  Notre inquiétude concernant la stabilité de notre sous-région et du monde en général ainsi que l’intérêt à accorder aux objectifs de développement, a-t-il encore dit, nous amène à saluer avec satisfaction et à encourager la politique du Président Obama envers l’Afrique, telle que présentée lors de ses récentes visites sur le continent.  Il a également salué les initiatives de l’Administration américaine en faveur de la paix au Moyen-Orient et la nouvelle politique à l’égard de Cuba. 

Le Premier Ministre a rappelé que son pays sollicite depuis de nombreuses années un programme de développement postconflit, en rappelant que tous les secteurs de la vie économique et sociale de la Guinée-Bissau ont été touchés par le conflit politico-militaire. Il a salué le soutien de la Banque africaine de développement (BAD) et s’est félicité de la récente décision du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale de négocier et de conclure un programme pos-conflit avec la Guinée-Bissau qui devrait bientôt rejoindre la Facilité de croissance et de réduction de la pauvreté.  Il a particulièrement remercié les chefs d’État de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), l’Angola, le Nigéria et la Lybie, ainsi que le CPLP et l’Union européenne pour le soutien apporté au budget, ce qui a grandement contribué à améliorer le climat dans le pays.  Il a dit que son pays était près à envisager la présence de troupes étrangères sur son territoire pour la surveillance des frontières aériennes, terrestres et maritimes afin d’éradiquer la criminalité organisée et toutes les formes de trafic de stupéfiants, d’armes et d’êtres humains.
 


Source

Déclaration

Sessions précédentes

  • S.E. M. José Mário Vaz
    Président
  • S.E. M. Umaro Sissoco Embaló
    Premier Ministre
  • S.E. M. José Mário Vaz
    Président
  • S.E. M. João Soares Da Gama
    Représentant permanent
  • S.E. M. Domingos Simões Pereira
    Premier Ministre
  • S.E. M. Manuel Serifo Nhamadjo (Interim President)
    Présidente de transition
  • S.E. M. Carlos Gomes Júnior
    Premier Ministre
  • S.E. M. Malam Bacai Sanhá
    Président