Guinée équatoriale

S.E. M. Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, Président

23 septembre 2009 (64e session)

Equatorial Guinea
Statement Summary: 

M. TEODORO OBIANG NGUEMA MBASOGO, Président de la Guinée équatoriale, a relevé que, malgré l’idéal de solidarité et de responsabilité partagée à l’origine de la création des Nations Unies et malgré les nombreuses résolutions adoptées pour promouvoir une égalité de droits politiques, économiques et socioculturels, le fossé entre les pays développés et les pays en développement n’a cessé de se creuser, ces dernières années. 

Nous constatons malheureusement que l’égoïsme et le désir de domination continuent de dominer les relations internationales, a-t-il ajouté.  Pour le Président, cela revient à une nouvelle « guerre froide ou chaude » entre les pays pauvres et les pays riches, parlant aussi de « bipolarisation absurde ».  « Quelle est la moralité de ces États qui se vantent de leur abondance économique devant d’autres qui souffrent de misère, de marginalisation et d’abandon? », a demandé le Président. 

Il a plaidé en faveur de nouveaux plans au niveau mondial qui permettraient une cohabitation garantissant les intérêts politiques et économiques de tous les pays.  Le Président a aussi appelé à réfléchir pour déterminer comment on pourrait revenir à des attitudes positives qui reflètent vraiment la philosophie initiale des Nations Unies, incitant notamment au dialogue interculturel.

La Guinée équatoriale, qui voit son développement comme le fruit des efforts nationaux conjugués à la coopération internationale, n’admet aucune discrimination fondée sur des systèmes politiques, économiques ou culturels, a poursuivi le Président.  Le pays maintient d’excellentes relations de coopération, d’amitié et de voisinage avec tous les pays d’Afrique centrale, a-t-il dit.  Il accepte toute coopération économique avec des pays de toute tendance idéologique, de l’Est comme de l’Ouest, du Nord comme du Sud, dans la mesure où elle contribue à la paix mondiale. 

Ainsi, a précisé le Président, nous offrons sans discrimination nos ressources pétrolières à la communauté internationale, malgré les invasions de mercenaires et les attentats terroristes dont nous sommes victimes.  M. Nguema Mbasogo a enfin réitéré l’adhésion de son pays aux principes de la Charte de l’ONU et à ceux de l’Union africaine pour le maintien des relations pacifiques, estimant que la paix mondiale est « un droit universel de tous et une condition préalable à la survie de l’humanité ».


Source

Déclaration

Sessions précédentes

  • S.E. M. Teodoro Obiang Nguema Mbasogo
    Président
  • S.E. M. Teodoro Obiang Nguema Mbasogo
    Président
  • S.E. M. Agapito Mba Mokuy
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Teodoro Nguema Obiang Mangue
    Vice-président
  • S.E. M. Teodoro Obiang Nguema Mbasogo
    Président
  • S.E. M. Teodoro Obiang Nguema Mbasogo
    Président
  • S.E. M. Teodoro Obiang Nguema Mbasogo
    Président
  • S.E. M. Teodoro Obiang Nguema Mbasogo
    Président
  • S.E. M. Pastor Micha Ondo Bile
    Ministre des affaires étrangères