Danemark

S.E. M. Carsten Staur, Président de la délégation

29 septembre 2009 (64e session)

Denmark
Statement Summary: 

M. CARSTEN STAUR (Danemark) a déclaré que devant les défis environnementaux qui concernent tous les peuples de la planète, nous avions besoin, plus que d’une dynamique multilatérale, des Nations Unies.  Nous devons agir maintenant, a-t-il poursuivi, pour éviter les désastres potentiels.  En ce sens, il a énuméré les objectifs à atteindre à la rencontre de Copenhague, à savoir: trouver un accord global sur une réduction significative des émissions de CO2 et établir des objectifs à moyen et à long termes; s’entendre sur les moyens d’atteindre ces objectifs et mettre en marche les politiques et mesures pour les viabiliser.  Il n’y a aucune contradiction entre développement économique et politiques ambitieuses contre les changements climatiques, a insisté le représentant.

Abordant la question de la pauvreté, il a appelé la communauté internationale à assister les pays les plus pauvres pour les aider à atténuer les effets de la crise.  En Afrique, a-t-il dit, les pays ont du mal à réaliser les OMD.  Il a souligné la nécessité de se concentrer sur l’emploi des jeunes, l’émancipation économique des femmes et sur une croissance portée par le secteur privé.  Le Sommet de 2010 sur les OMD offre une bonne occasion d’identifier les voies et moyens d’accélérer leur réalisation.

Laissez-moi également, a-t-il dit, l’opportunité de saisir cette occasion pour encourager tous les États membres qui ne l’ont pas encore fait à devenir États parties au statut de la Cour pénale internationale (CPI).  Abordant le dossier nucléaire, il a lancé un appel à l’Iran et à la République populaire démocratique de Corée pour qu’ils s’acquittent de leurs obligations et entament des négociations sur leur programme nucléaire civil.   S’agissant de l’Afghanistan, il a admis que les élections y étaient loin d’être parfaites.  Nous devons, a-t-il estimé, nous engager avec le nouveau Gouvernement pour promouvoir au sein de la population le sentiment « crucial » de « légitimité » vis-à-vis de ce Gouvernement.  Notre rôle devrait être de renforcer le « Pacte » entre le Gouvernement et son peuple et s’assurer que ce Gouvernement se sente comptable de ses actes, a conclu le représentant, après avoir appuyé fermement les efforts du Secrétaire général pour réformer l’ONU.
 


Source

Déclaration

Sessions précédentes

  • S.E. Mme Ulla Tørnæs
    Ministre de la Coopération pour le développement
  • S.E. Mme Ulla Tørnæs
    Ministre de la Coopération pour le développement
  • S.E. M. Ib Petersen
    Représentant permanent
  • S.E. M. Lars Løkke Rasmussen
    Premier Ministre
  • S.E. Mme Helle Thorning-Schmidt
    Premier Ministre
  • S.E. M. Ib Petersen
    Représentant permanent auprès de l’ONU
  • S.E. M. Carsten Staur
    Représentant permanent auprès de l’ONU
  • S.E. M. Carsten Staur
    Représentant permanent auprès de l’ONU
  • S.E. M. Carsten Staur
    Représentant permanent