Sudan

H.E. Mr. Ali Ahmed Karti, Minister of Foreign Affairs

29 September 2012 (67th Session)

Statement:
H.E. Mr.Ali Ahmed Karti

UN Photo / Download

Statement Summary: 

M. HAMADY OULD HAMADY, Ministre des affaires étrangères et de la coopération de la Mauritanie, a expliqué que son pays était parvenu à organiser une transition apaisée et douce, passant de régimes totalitaires, répressifs et de gabegie vers un mode de gouvernance démocratique, basé sur des institutions constitutionnelles crédibles, instaurant un État de droit.  Dans ce contexte, a-t-il ajouté, la Mauritanie a promulgué une série de lois consacrant les libertés politiques, individuelles et collectives, garantissant à tous les Mauritaniens le plein exercice de ces droits fondamentaux, sous l’empire de la primauté du droit et de l’indépendance de la justice.  Il a également souligné que la Mauritanie s’était acquittée de la totalité de ses obligations et avait réalisé l’intégralité des engagements souscrits au titre de l’accord tripartite intervenu avec le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) d’une part, et le Gouvernement du Sénégal d’autre part, concernant la gestion du retour des Mauritaniens éloignés au Sénégal à la fin des années 1980.

 

Le Ministre a par ailleurs plaidé en faveur d’une réforme des Nations Unies, et du Conseil de sécurité en particulier, le continent africain devant bénéficier d’un siège de membre permanent.  Il a ajouté qu’il se félicitait des résultats de la Conférence sur la lutte contre le commerce illicite des armes légères et semi légères, dont les travaux ont abouti à l’acceptation par consensus d’un programme d’action.  En matière de développement, il a interpellé les pays riches et les pays donateurs pour qu’ils honorent leur engagement à contribuer à son financement afin de réaliser dans les pays en développement des niveaux acceptables d’accès au service public et de garantir la paix civile, la stabilité et la cohésion du tissu social de ces pays, en vue de sauvegarder la paix dans le monde.

Enfin, le Ministre mauritanien a souligné que son pays suivait avec une grande préoccupation l’évolution de la situation au Sahel, réaffirmant son profond attachement à l’unité et à l’intégrité territoriale du Mali.  Il a dit espérer que le Conseil de sécurité assurera pleinement ses responsabilités et saura prendre les décisions pertinentes, en concertation avec le Gouvernement du Mali et les pays voisins, en vue de favoriser sans retard une solution de nature à garantir le rétablissement de l’autorité de l’État malien sur tout son territoire, le retour à la paix civile entre tous les Maliens, et l’éradication totale et définitive du terrorisme et du crime organisé dans le nord de ce pays et dans l’ensemble du Sahel.